L'expression sensitive?

 

Qu'est ce la danse d'expression sensitive ? 

La danse d'expression sensitive permet d'exprimer ses émotions,de nourrir le lien aux autres...et de

développer sa créativité,

"La danse permet d'exprimer notre univers intérieur, et de calligraphier notre présence au monde,

 elle nous permet de déployer nos ailes et de libérer notre source créative."

"Dans l'expression sensitive d'autre modes d'expression viennent s'entremêler à la danse pour en

 optimiser les bénéfices."

"Du dessin libre à l'écriture spontannée, du travail de la voix,à la magie des contes, et du dialogue

  subtile avec les huiles essentielles au lien avec le vivant et la nature".

Extraits du livre de Dominique Hautreux et Carine Anselme,"danser à coeur JoIe"

Livre danse sensitive danser a coeur joie

La danse sensitive: c'est l'élan créateur,

Dans ces ateliers, nous pouvons parfois danser à partir de métaphores d'images, les représentations

amènent des sensations, des émotions.Les images prennent corps et vie. On incarne vraiment les

représentations.

"La réalité est bien au delà de ce qu'on peut percevoir"

Accepter de rentrer en contact avec cette dimension qui habituellement est au delà de nos perception...Ces différentes représentations sont des aspects de nous, reconnus ou non, auxquels on aspire...

S'ouvrir, se lâcher, se laisser enchanter par la musique, par le mouvement et par la danse...laissez çà,se déployer dans son corps...  Respirez, lâchez les tensions, les doutes, les peurs, et  s'envoler dans les sensations...  

 (Texte extrait d'un texte de Dominique Hautreux)

Créatrice de l'expression sensitive, et formatrice à L'ARTEC.

 

 

Voici des témoignages  concernant  des ateliers de danse sensitive...

“Un autre stage de danse sensitive avec Laure Jacob...j'ai pu danser, m'exprimer et ressentir sur le conte inuit de la femme squelette... j'apprécie les stages de Laure car ils sont joviaux, ludiques ils nous donnent de la joie... grâce à sa douceur, sa bienveillance, ses rires, elle nous guide gentiment à nous détendre, à nous laisser aller sans complexes selon notre rythme, . ces stages laissent tomber les masques de la timidité, de la honte, de la peur du regard de l'autre....On ressort fatigué, plein de rires, de joie, de détente...Encore peu connue Laure mérite qu'on s'intéresse à ses stages ... pour le plaisir de danser en toute liberté sur des thèmes chers à Jung.......

Merci Isabelle du fond du coeur pour ce témoignage, Laure "maya danse"

 

Je suis allée à l’atelier animé par Laure

J’ai retrouvé mon sentiment de joie …L’enfant est par nature joyeux. Cette joie ressentie est l’espace de mon enfant heureux. En dansant, ma joie naturelle s’exprime, elle danse sa fantaisie, met en mouvement mon corps au rythme de la musique, elle éveille mon imagination au thème donné… Cette joie plus je l’anime moins elle ne me quitte.

Me mettre en mouvement me permet de prendre l’espace dans le respect de celui de l’autre. C’est une conscientisation très intéressante. Je ne suis pas dans un rapport de force mais de bienveillance à l’autre, de son écoute, de sa présence sans pour autant disparaître de la scène. C’est poser des limites, s’affirmer, se mettre en mouvement dans un espace harmonieux où chacun trouve sa place…

Cet atelier est riche « d’épisodes », celui de la chenille m’a beaucoup plu. Il s’agit de se mettre sous un voile, de danser à même le sol dans des gestes lents. Pas de régression, en ce qui me concerne, mais d’évoluer dans un lieu intime, protégé. Le qi gong et la sophrologie sont des atouts pour ressentir mon corps dans ses mouvements, son équilibre, ses appuis etc...moment de grande intimité, de pudeur aussi, de bienveillance avec soi….

Lors de notre discussion finale, une participante a demandé si cet atelier était thérapeutique, ma réponse est un grand Oui. Dès qu’on ose franchir les barrières du regard de l’autre, de la honte ( freins fréquents pour ces ateliers), qu’on laisse bouger son corps sans réfléchir, on se libère du mental pour laisser la place à l’imagination et les sensations, on se dépasse, on lâche…et cela est thérapeutique, cela fait jaillir la force vitale, cela fait ressentir le mouvement de la vie, cela fait ressentir la joie de vivre, cela nous reconnecte avec nous même...n’est ce pas l’objectif de toutes thérapies ?

 

« La danse thérapie corps et âmes » 

De tous temps les hommes ont dansé : il n’existe pas de société sans danse.En effet, la danse remplit une fonction thérapeutique sur les plans physique,psychique et spirituel pour célébrer le divin, et sert de ciment social sur le plan collectif.La danse-thérapie a été introduite dans nos sociétés occidentales par la rencontre de deux champs professionnels, dans les années 1940 aux USA : la danse moderne et la psychologie clinique.

Sa vocation la plus profonde touche au cœur, dimension que nos sociétés modernes occultent.En s’adressant au corps symbolique et au corps psychique, tout en créant du lien entre le conscient et ’inconscient,la danse-thérapie s’inscrit dans cette perspective. Lieu par excellence de l'unité psychocorporelle, elle ouvre un espace pour que s’expriment et s’intègrent à  nos dimensions corporelle, psychique et spirituelle, au sens le plus universel. "Extrait tiré d'un article de  Françoise Donnant"

      

12794849 dancing swirl girl hindu kali goddess of time and change 1